Bienvenue sur le site Lieux Communs

Quelques mots de présentation [+]

  • Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.
  • Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons « essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres ».
  • Vous pouvez commencer par lire notre présentation et notre forum aux questions ou admirer le panorama offert par nos dernières publications. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse, ou de nous écrire ici ou .

Effondrement et permanence de l’idéologie

Dans l’immense confusion où s’enfonce notre époque, la notion d’idéologie occupe une place de choix. Les uns sont, au fond, irrémédiablement nostalgiques d’un temps où un catéchisme bien appris faisait rentrer les faits dans des cases afin que le réel ne les surprenne pas. Les autres, bien plus nombreux et au contact de réalités de plus en plus désagréables, se réfugient dans une pensée-éclatée, sans suite ni cohérence, voguant à la merci des discours, des événements, des opportunités et des intérêts. Oscillant entre les deux, certains se raccrochent à quelques idées fixes, lubies, slogans ou credo auxquels ils rattachent tout le reste... Le temps semble bien loin où l’idée était banale que nos conduites, jusqu’aux plus intimes, nous échappent pour une part essentielle et doivent donc être élucidées... On renvoie aujourd’hui l’importun dans les cordes, lui rappelant qu’il est logé à la même enseigne, que sa dissidence est tolérée au même titre que toutes les modes vestimentaires et, surtout, que la vérité fait bien entendu le lit du goulag. La fin de la période de confort et de tranquillité historique qu’a connue l’Occident depuis plus d’un demi-siècle balaye peu à peu ces inepties, et nous annonce qu’il va bien falloir essayer de se remettre à penser. Dire que ce texte voudrait y aider suscitera moqueries et sarcasmes... Partons d’eux pour lever le malentendu principal et remettre les choses à l’endroit : la pensée est une œuvre collective. Plutôt : toutes nos pensées sont collectives a priori – voilà une esquisse de ce que nous entendons ici par idéologie – et peuvent devenir, éventuellement et passagèrement, individuelles dans certaines circonstances sociales, politiques, culturelles et anthropologiques bien précises. Ce sont de celles-là dont il s’agit, et donc, d’abord, des conditions favorisant l’apparition d’une pensée libre, si la chose est encore possible.

L’idéologie : premières approches

Notre conception de l’idéologie fait écho à ce qui fut appelé les « philosophies du soupçon » traditionnellement attachées aux noms de F. Nietzsche, K. Marx et S. Freud, pour qui les conduites humaines obéissent, respectivement, aux corsets moraux qui entravent la vitalité du sujet, à la position sociale de l’énonciateur dans une société de classe et aux mécanismes occultes de l’in­conscient. L’engouement immodéré pour ces « Maîtres » dans l’après-guerre, aboutissant aux proclamations structuralo-tardives sur la « Mort de l’Homme », a basculé lentement dès les années 70 vers un narcissisme naïf proclamant, en même temps que la « Mort des Idéologies », l’avènement subit d’un individu auto-construit et maître chez lui, d’autant plus apte à assumer pleinement ses « opinions personnelles » forcément originales que celles-ci s’entre-annulaient mutuellement dans le grand melting-pot mondial annoncé par la « fin de l’Histoire » post-moderne.(...) --------Lire la suite...


Articles les plus récents

mercredi 7 octobre 2020
par  LieuxCommuns

Le vol noir du corbeau

 
lundi 28 septembre 2020
par  LieuxCommuns

Nous aider

 
vendredi 4 septembre 2020
par  LieuxCommuns

Rap & islam (1/3)