Bienvenue sur le site Lieux Communs

Quelques mots de présentation [+]

  • Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.
  • Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons « essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres ».
  • Vous pouvez commencer par lire notre présentation et notre forum aux questions ou admirer le panorama offert par nos dernières publications. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse, ou de nous écrire ici ou .

Derniers articles : Europe & Russie | Islamo-wokisme | Philosophie | Tératologie | Méta-politique | Écologie politique | Dossier Russie | Imaginaire impérial | Écologisme | (...)

En guise d’éditorial : « Des théories cyniques »

Dans la critique de la raison pure, Kant esquissait l’image d’un pur chaos phénoménal que l’on pourrait reformuler ainsi (j’utilise en partie mes mots) :

Si le marbre était tantôt solide, tantôt liquide, tantôt lourd et tantôt léger ; si un homme se transformait tantôt en un animal et tantôt en un autre, si les pommes avaient un jour le goût de miel, un autre jour le goût d’essence, le jour suivant un goût d’écorce ; si en dix minutes de temps la terre était couverte tantôt de fruits, tantôt de glace, tantôt de boue, nous n’aurions aucune idée de ce qu’est un homme, une plaque de marbre, une pomme, ou tout simplement la terre.

Il poursuit en expliquant que « si un certain mot était attribué tantôt à une chose et tantôt à une autre, ou encore si la même chose était appelée tantôt d’un nom et tantôt d’un autre, sans qu’il y eût aucune règle à laquelle les phénomènes fussent déjà soumis par eux-mêmes », nous ne percevrions absolument rien de ce qui nous entoure et nous n’existerions certainement pas en tant qu’individus constitués [1].

Jamais pourtant Kant n’aurait imaginé que la destruction des conditions de possibilité de l’expérience pouvait être causée, non pas des perturbations physiques ou une défaillance mentale, mais par l’activité consciente de certains individus décidés à miner les catégories de pensée élémentaires en vue de défendre le Bien.

C’est à cette activité de sape de plus en plus répandue dans le monde anglo-saxon (et qui s’importe progressivement en Europe) qu’est consacré l’ouvrage d’Helen Pluckrose et James Lindsay. Le mouvement qui s’en réclame se nomme aux États-Unis mouvement de Justice Sociale (Social Justice), de plus en plus désigné par le terme d’argot « woke » (éveillé), mouvement qui s’oppose à de nombreuses idées héritées de la tradition occidentale, notamment celles qui ont trait à la production du savoir, à l’égalité juridique des citoyens et à la possibilité d’une démocratie.

Le mérite de Pluckrose et Lindsay est de considérer l’ensemble des courants qui sont issus du mouvement de Justice Sociale et d’en dresser un panorama général : études postcoloniales, études de genres (et théorie queer), études de critique raciale, intersectionnalité, néo-féminisme, études sur le handicap et études sur l’obésité (respectivement disabilities studies et fat studies, dont il n’existe pas encore d’équivalent « officiel » en français). L’aspect transversal de l’ouvrage peut prêter le flanc aux critiques, pour ceux qui jugeraient que certains auteurs ou courants seraient traités de manière cavalière. Je trouve personnellement que l’aspect synthétique du livre, malgré ses limites, permet de soulever des questions originales et pertinentes (et également, n’oublions pas ce détail, de répondre à un vrai malaise outre-atlantique). Les deux auteurs prennent en effet très au sérieux le contenu des théories discutées et en développent le contenu méthodiquement, à travers leurs représentants phares, pour pouvoir en extraire les contradictions ou les points d’achoppements. (...) --------Lire la suite...

Quelques lectures de référence...

Quelques références d’ouvrages qui nous semblent poser des repères importants pour la réflexion politique contemporaine. Elles s’adressent à tous ceux qui, comme nous, s’efforcent lucidement de comprendre les dynamiques historiques en cours, et qui visent l’autonomie pour l’individu et la collectivité.

Citation


« Ceux qui manquent de bonne volonté ou restent puérils ne sont jamais libres dans aucun état de la société. Quand les possibilités de choix sont larges au point de nuire à l’utilité commune, les hommes n’ont pas la jouissance de la liberté. Car il leur faut, soit avoir recours au refuge de l’irresponsabilité, de la puérilité, de l’indifférence, refuge où ils ne peuvent trouver que l’ennui, soit se sentir accablés de responsabilité en toute circonstance par la crainte de nuire à autrui. En pareil cas les hommes, croyant à tort qu’ils possèdent la liberté et sentant qu’ils n’en jouissent pas, en arrivent à penser que la liberté n’est pas un bien. »

S. Weil, 1949 ; L’enracinement, Première partie ; les besoins de l’âme ; La liberté

Films & documentaires (recommandables)

Quelques références de documentaires et de films qui nous semblent dignes d’intérêt — et dont la liste pourrait varier au fil du temps, des événements, des goûts et des découvertes.

Textes importants
Sur les fondements idéologiques et les destinées politiques du revenu d’existence
Depuis la crise financière de 2008, et plus encore depuis qu’il a été évoqué lors la campagne présidentielle de 2017 (...)
L’Horizon impérial
L’histoire présente dément tous les schémas préconçus, et nous n’échappons pas à la règle, nous qui avons es­péré, cru et, (...)
Les Gilets jaunes face à l’empire
Un an après le mouvement des gilets jaunes, et alors que la colère ne semble que suspendue, il est frappant de constater (...)
Islamisme, totalitarisme, impérialisme
L’ambition de ce texte est d’avancer quelques éléments d’analyse à des fins de compré­hension du phénomène islamiste. (...)
Écologie et démocratie directe
Les rapports entre la démocratie directe ou, plus généralement, un projet poli­tique radical, et l’écologie sont à la fois complémentaires (...)
Les lieux communs de l’immigration
Le discours de la « Gauche » sur l’immigration se présente comme une évidence absolue depuis quarante ans. (...)

Articles les plus récents

mercredi 25 mai 2022
par  LieuxCommuns

La Russie et l’Ukraine : un regard civilisationnel (2/2)

(.../...) Première partie disponible ici La grande frontière historique qui a existé pendant des siècles entre peuples chrétiens d’Occident et peuples musulmans et orthodoxes fournit la réponse la plus convaincante. Elle remonte à la division de l’Empire romain au IVe siècle et à la création du Saint Empire romain au Xe siècle. Elle est restée à peu (...)

mardi 17 mai 2022
par  LieuxCommuns

La Russie et l’Ukraine : un regard civilisationnel (1/2)

Texte extrait du livre de Samuel Huntington « Le choc des civilisations », 1996, (Odile Jacob 1997), pp. 199-206 et 228-244. Le titre est de nous et les notes (toutes bibliographiques) ont été supprimées. On se reportera à nos remarques sur un précédent extrait du même livre pour les réserves d’usage. [Extrait du chapitre VI : La recomposition (...)

jeudi 5 mai 2022
par  LieuxCommuns

Cartographie des mouvances anti-Lumières (Version 1.41)

Cette page contient une erreur : - Un bloc multi_colonnes a une balise de début [multi_colonnes] mais il lui manque une balise de fin [/multi_colonnes] Ci-dessous une cartographie des principales mouvances anti-Lumières en France, (toujours inspirée de la cartographie de « l’extrême-droite » malheureusement très imprécise). Cela fait suite à notre (...)

lundi 25 avril 2022
par  LieuxCommuns

Une interrogation sans fin

Entretien avec Emmanuel Terrée et Guillaume Malaurie, réalisé le 1er juillet 1979 et publié dans Esprit, septembre-octobre 1979 Les principales idées de ce texte ont été présentées pour la première fois lors d’une conférence (29 octobre 1979) au séminaire du Max-Planck Institut à Stamberg, animé par Jürgen Habermas, auquel participaient notamment Johann (...)

jeudi 21 avril 2022
par  LieuxCommuns

Les chimères

Épilogue au roman d’Arthur Koestler, « Les Call-Girls », 1971, traduction de Georges Fradier. Mis en ligne par « Les Amis de Bartleby » «  – Détendez-vous, dit le docteur Grob. – Comment voulez-vous qu’on se détende quand on est poursuivi par des chimères ? gémit Anderson en se retournant sur le divan. – Allez, détendez-vous, répéta le docteur Grob. (...)

vendredi 15 avril 2022
par  LieuxCommuns

L’ombre portée du XXe siècle

Texte extrait du bulletin de G. Fargette, « Le Crépuscule du XXe siècle », n°40, juillet 2021. Une grande mêlée des peuples On ne peut appréhender les glissements de terrain historiques en cours qu’en s’affranchissant des cadres idéologiques hérités. Toynbee, dès la fin des années 1940, avait perçu un fait massif encore largement potentiel : l’époque (...)

mardi 5 avril 2022
par  LieuxCommuns

L’écologisme empêche l’émergence d’une écologie politique

Reprise étoffée d’une présentation, raccourcie faute de temps, du livre « Éléments d’écologie politique – Pour une refondation » lors d’une rencontre de l’association Technologos le jeudi 10 février 2022. (Texte repris par Les Amis de Bartleby). L’objectif du livre est double : d’une part tenter de s’opposer aux idéologies, aux mythes, aux éléments (...)

jeudi 31 mars 2022
par  LieuxCommuns

Nous aider

L’autonomie des uns commençant là où commence celle des autres, ce sont vos libres initiatives qui nous intéressent en premier lieu. Mais nous ne refusons pas les coups de mains, réguliers ou occasionnels, au-delà des discussions autour des idées que nous avançons. Cette page est consacrée à nos besoins concrets, que vous pouvez aider, qui que vous (...)

mercredi 23 mars 2022
par  LieuxCommuns

On parle de nous...

En vrac, quelques liens vers les pages de sites qui nous ont mis en lien sans intervention de notre part, classés par période au fil de leur récolte, c’est à dire des connexions avérées. Il peut s’agir d’un lien permanent mis sur un site, d’une référence hypertexte dans un document, dans un forum, un commentaire,... Par contre les nombreux relais sur (...)

mardi 15 mars 2022
par  LieuxCommuns

Dossier thématique : L’offensive militaire russe vers l’ouest

Ce qui devrait surprendre n’est pas l’offensive de l’armée russe en Ukraine, mais son ampleur, d’ailleurs non circonscrite. La volonté expansionniste de la Russie s’exprimait depuis deux décennies pour qui voulait la voir, témoignant de la permanence de ses ressorts impériaux dont le totalitarisme communiste de l’URSS fut une expression modernisée. Le (...)

samedi 5 mars 2022
par  LieuxCommuns

Russie : L’imaginaire nationaliste-impérial

Partie éponyme extraite du chapitre IV « La Force brute pour la Force brute » du livre « Devant la guerre » de Cornelius Castoriadis (Fayard, 1981, pp. 251-264, réed. « Guerre et théorie de la guerre. Écrits politiques 1945-1997, VI », Sandre 2016, pp. 317-330). Ce texte a été écrit il y a plus de quarante ans pour analyser les métamorphoses du régime (...)

vendredi 25 février 2022
par  LieuxCommuns

L’écologie politique contre l’écologisme

Tribune publiée le 29 janvier dans « Front Populaire » en ligne. Les liens hypertextes supprimés lors de l’édition ont été restaurés. Les saillies de Sandrine Rousseau provoquent régulièrement incrédulité, consternation ou hilarité, au point que l’on s’est réjoui de voir promu l’insipide Yannick Jadot incarner l’écologie « de gouvernement » – c’est-à-dire (...)