Bienvenue sur le site Lieux Communs

Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.
Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons « essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres ». Vous pouvez commencer par lire notre déclaration et notre forum aux questions. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse, ou de nous écrire ici ou .

Nos dernières productions

Texte Entretien Tract Brochure Correspondance Dossier
Page de ressources sur l’islam et l’islamisme « Il y a des affinités anthropologiques très profondes entre un gauchiste et un musulman » Élections 2017 : le coup d’État oligarchique Idéologies contemporaines (n° 22) Une Gauche pour Alain Soral La « campagne » électorale de 2017
Octobre 2017 Avril 2017 juin 2017 juin 2017 Avril 2017 Février 2017
Textes à venir...

En guise d’éditorial...

JPEG - 602.5 ko

« Il y a des affinités anthropologiques très profondes entre un gauchiste et un musulman »


(...) C : Alors nous allons évoquer le phénomène de l’islamogauchisme, qui est à la fois très clair et très étonnant. Parce que lorsqu’on fait le parallèle avec la défense de l’URSS, à l’époque où beaucoup de gens défendaient l’idéal soviétique, il y avait quand même une petite cohérence : l’État se prétendait égalitaire, etc. Alors que là, la défense de l’islamisme pour des féministes, des athées, des progressistes, des gens qui vont cracher sur la religion chrétienne, etc. c’est très paradoxal. Tu pourrais intervenir là-dessus ?

Q : Effectivement, l’islamogauchisme est très surprenant. Mais pour le comprendre je crois qu’il faut admettre que l’irruption de l’islamisme elle-même est très surprenante. C’est-à-dire que ce n’est même pas une irruption : c’est progressif. Lorsqu’on se retourne et que l’on regarde l’histoire, c’est difficile d’en marquer le début : on peut peut-être fixer à la révolution iranienne de 79, mais la montée qui la précède est très progressive. En face, il y a une incrédulité et particulièrement à gauche. Parce que ce n’est pas du tout un phénomène qui rentre dans des cases : ce seraient des pauvres qui se rebellent mais avec une idéologie parfaitement « réactionnaire »... Ce n’est pas du tout une lutte des classes, ce n’est pas une lutte de libération, même si les islamogauchistes l’interprètent comme ça : c’est très désarçonnant.
Ça désarçonne la gauche mais plus généralement l’Occidental. Parce qu’il y a un déferlement de barbarie qui est pour nous inimaginable. Bien sûr en Europe nous avons eu la barbarie, mais sur un mode industriel : des guerres industrielles, des camps de concentration, etc. Là, avec l’islamisme, on a quelque chose d’assez barbare, particulièrement avec Daesh, et on a énormément de mal à admettre que cela existe, d’où un sentiment d’irréalité.
Nous avons aussi du mal à le comprendre parce que en France, ce sont les immigrés qui sont porteurs de cette idéologie, et que pour la population française dans son ensemble l’immigré est un sujet a priori sympathique – à part pour une petite frange nationaliste ou d’extrême droite, les immigrés ont été largement acceptés. Et là, on se rend compte qu’une minorité d’entre eux, mais une minorité de plus en plus conséquente, est en train de saboter le contrat.
Tous ces phénomènes-là rendent l’islamisme littéralement impensable. C’est le titre d’un texte de la brochure : « Islamisme : concevoir l’impensable ». Il faut donc arriver à concevoir ce qui se passe, cet islamisme-là, et c’est difficile car il y a en face une réaction de déni de notre part : on ne veut pas y croire. On refuse d’y croire. On refuse de le penser, on refuse de l’admettre. D’ailleurs après un attentat on rentre chez nous, et on ne cherche qu’une chose, c’est d’arriver à l’oublier, à reprendre une vie normale.
Et je crois que l’islamogauchisme est une hyper-réaction de déni. En tout cas, c’est comme ça qu’on peut le comprendre, en première approche, psychologiquement, chez les gens qui justifient en permanence l’islamisme.
Cet islamogauchisme va justifier, excuser et pardonner toutes ces manifestations en les ramenant à une grille de lecture où c’est le Blanc, l’Occidental, le Français qui est en tort. Systématiquement. Il y a donc un certain nombre d’arguments qui sont avancés mais qui tombent les uns après les autres au fil du temps.(...)

-------------Lire l’article...

Articles les plus récents

dimanche 12 novembre 2017
par  LieuxCommuns

Democrazia insorgente e istituzione

Traduction italienne de la conférence de M. Abensour, la démocratie insurgeante, réalisée avec notre accord par le site Tysm. Les notes et les hyperliens sont d’eux. Trascrizione dell’intervento di Miguel Abensour alla manifestazione Citéphilo 2008 dedicata al tema Identité e organizzata (...)

dimanche 5 novembre 2017
par  LieuxCommuns

Le pacifisme, vecteur principal de collaboration

Chapitre 9 du livre de Simon Epstein,« Un paradoxe français. Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la résistance », Albin Michel, 2008, pp. 345-361. Les thèses centrales du livre apparaissent suffisamment clairement dans l’extrait ci-dessous pour ne pas nécessiter de longs (...)

vendredi 27 octobre 2017
par  LieuxCommuns

La « révolution d’octobre » (par B. Souvarine)

Chapitre « La révolution d’octobre. Six causeries radiophoniques à l’occasion du quarantième anniversaire » du livre « L’observateur des deux mondes et autres textes » (1948), Éditions de la différence, 1982, pp. 135-162. Introduction [de l’éditeur ?] En 1957, à l’occasion du quarantième anniversaire de (...)

jeudi 19 octobre 2017
par  LieuxCommuns

La multiculturalie sans état d’âme

Textes extraits du bulletin de Guy Fargette « Le Crépuscule du XXe siècle » n°31-32, octobre 2016. La satisfaction des partisans du multiculturalisme est compréhensible devant les succès immenses, si longuement préparés, que leur idéal ne cesse de rencontrer un peu partout dans le monde occidental. Il (...)

jeudi 12 octobre 2017
par  LieuxCommuns

Page de ressources sur l’islam et l’islamisme

Cette page est consacrée à quelques ressources que nous jugeons importantes et fiables concernant l’islam et son versant militant, l’islamisme. Elle regroupe des pages internet puis des références audio-visuelles et enfin bibliographiques. L’angle adopté ici est, sans surprise, l’athéisme. Celui-ci (...)

jeudi 5 octobre 2017
par  LieuxCommuns

« Revenu garanti » : quelques interrogations malvenues

Article publiés par Les Temps Maudits n°11, octobre 2001. Source : http://vivelasociale.org/revue-la-q... Depuis quelque temps on observe en milieu libertaire, à l’initiative souvent de comités de chômeurs ou de chômeurs militants, la multiplication de prises de position favorables à une bataille en (...)

Problème technique : les envois des « lettres d’information » (dernières publications et revues de presse) sont provisoirement impossibles. Toutes nos équipes sont à pied d’œuvre...