Revues de presse - Présentation

samedi 16 janvier 2016
par  LieuxCommuns

La revue de presse de la semaine en cours est disponible sur cette autre page ou dans la colonne de gauche.

Les archives sont consultables également via la colonne de gauche, ou sous la rubrique « Revues de presse ».

Il est possible de la recevoir par mail tous les samedi midi en s’inscrivant ici.

Le principe de cette revue de presse est de proposer une douzaine d’articles chaqu semaine. Ils sont le résultat d’un tri dans ce qui paraît sur internet en une semaine, en faisant une grande place à l’actualité. Il s’agit de ne pas s’arrêter aux « unes » spectaculaires et inévitables, mais de tenter de déceler les grands courants de fond qui traversent les sociétés contemporaines, les faits significatifs qui bousculent les représentations héritées, les réflexions susceptibles d’ouvrir sur une nouvelle compréhension du monde, bref, de tenter un au-delà du bruit et de la répétition qui nous submergent en permanence.

L’initiative est née de la constatation banale que l’avalanche d’informations était évidemment doublée d’une disparition de grilles de lecture de l’actualité, la démagogie étatique et gauchiste engendrant par-dessus une confusion grandissante. Celle-ci à son tour empêche souvent de prime abord toute réception de notre travail. Les discussions autour de nos textes nécessitaient de plus en plus fréquemment le renvoi à de simples faits d’actualité.
A cela, il fallait rajouter qu’une revue de presse régulière sélectionnant et compilant des analyses ou des faits marquants ou significatifs formalisait un travail régulièrement effectué par beaucoup d’entre nous : il ne s’agissait là que de le mutualiser.
Enfin, certaines réactions paraissant dans la grande presse et qui reflétait peu ou prou notre propre point de vue sur tel ou tel événement étaient déjà reproduits dans la rubrique Réactions à l’actualité.

Principes

En quelques années de fonctionnement, les grands principes de notre sélection d’articles se sont peu à peu affinés, se dégageant comme des évidences.
Ils vont tous à rebours des réflexes militants les plus courants :

Principe de lucidité
Il s’agit de comprendre ce qui est en train de se passer, pas de fournir des anti-dépresseurs ou de prouver triomphalement la justesse de nos vues. Nous voulons essayer de saisir la profondeur et le sens de ce qui advient, sans aucun égard pour le partage entre « optimisme » et « pessimisme ». L’époque étant à la régression historique tous azimuts, les ébauches de « solutions » ne nous intéressent qu’appréhendées avec beaucoup de retenue et sans complaisance. Nous voulons la démocratie directe, elle implique plus que n’importe quel régime des individus voulant affronter la réalité – lutter contre le déni qui règne en maître aujourd’hui fait partie de notre combat.

Principe d’exhaustivité
Les thèmes traités dans la revue de presse sont ceux qui nous paraissent jouer un rôle dans le cours de événements : c’est dire si nous n’avons aucune restriction a priori. Contrairement aux approches monothématiques, nous savons que l’histoire vient de partout, et même si une dynamique particulière vient à dominer l’actualité, elle ne peut être dissociée des autres : suivre la guerre mondiale autour de l’islam n’exclut pas de comprendre les enjeux des super-résistances bactériennes ; les menaces nucléaires et technologiques ne priment pas sur l’avenir dessiné par les crises migratoires ; le désastre écologique n’est pas plus ou moins important les multiples aspects de l’effondrement de la pensée ; etc. Tenter de montrer que tout cela est lié, ou se lie, de multiples manières est une des ambitions de cette revue de presse.

Principe de neutralité
Nulle objectivité de notre part, bien au contraire, mais une volonté d’aller chercher l’intelligence et la pertinence là où elle est, sans se cantonner à un « camp » politique, à une presse « autorisée », ou à des auteurs « de références ». Cela implique, en retour, que le point de vue exprimé n’emporte pas nécessairement notre assentiment ou notre adhésion mais nous fait penser, c’est-à-dire renverse les conceptions héritées, bouscule les perspectives et met à mal les évidences qui nous ont menées là où nous sommes aujourd’hui. Nous ne postulons donc pas de cohérence a priori, mais bien plus un pari sur le réel, qui ne peut qu’être dérangeant. C’est d’ailleurs là que semble résider aujourd’hui le premier clivage politique : la réclusion dans des catégories idéologiques fixes ou la tentative de compréhension du basculement du monde qui se déroule sous nos yeux.

***

Ce sont, d’ordinaire, deux à trois personnes qui se consacrent chaque semaine à cette revue de presse, une demi-douzaine y participent plus ou moins régulièrement, d’autres encore au coup-par-coup.
Il y a aujourd’hui aux alentours de 500 abonnés, et s’y rajoute en moyenne un par semaine.

Vous pouvez y participer en nous envoyant pour le vendredi soir des liens par mail et en précisant « Revue de presse » dans l’objet.


A noter également qu’existe la rubrique « Sur le web » (accessible en haut à droite du bandeau de la page d’accueil) qui compile automatiquement les derniers articles des sites que nous avons placés en liens (idem). Ce recensement étant fait mécaniquement, nous ne répondons évidemment pas des textes auxquels il renvoie.


Commentaires