Bienvenue sur le site Lieux Communs

Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.
Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons « essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres ». Vous pouvez commencer par lire notre présentation et notre forum aux questions. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse, ou de nous écrire ici ou .

Nos dernières productions

Texte Entretien Tract Brochure Correspondance Dossier
Introduction à la brochure « Idéologies contemporaines »
Avril 2018
Les réfugiés de l’intérieur
Janvier 2018
Élections 2017 : le coup d’État oligarchique
juin 2017
L’horizon impérial (n° 23)
mars 2018
Anmerkungen zur „Erklärung von Lieux Communs“
Février 2018
La « campagne » électorale de 2017
Février 2017
Textes à venir...

En guise d’éditorial...

Dossier thématique : Le mouvement « Nuit Debout » & contre la réforme du code du travail


Le mouvement contre la « loi El Khomri » ne peut qu’être dans le prolongement des précédents mouvements sociaux. Il ne peut qu’en répéter les impasses, que les mobilisations d’octobre 2010 contre la réforme des retraites avaient exacerbées. Nous écrivions alors qu’il s’agissait du dernier mouvement d’un cycle commencé en 1995 qui s’est finalement avéré incapable de seulement freiner la régression sociale historique, et, a fortiori, d’intégrer les enjeux de la nouvelle ère qui s’ouvrait : impossibilité de maintenir une croissance infinie, morcellement de la société en lobbys, clivages profonds au sein des milieux populaires, etc.

C’est ainsi que l’on peut comprendre l’émergence parallèle d’une dynamique d’occupation des places publiques. Elle s’alimente à diverses sources récentes , comme les « indignés » grecs, espagnols, américains ou français de 2011, ou les « veilleurs » contre le « mariage pour tous » de 2013. Mais, situé de fait dans le sillage des « coordinations » ou des « comités de lutte » para-syndicaux, la forme assemblée générale s’y trouve investie par les discours militants et gauchistes convenus et irréels et la démagogie multi-facette qu’ils impliquent, trouvant dans les jeunes recrues l’amnésie nécessaire à leur prolifération. On retrouve donc, multipliés, les mythes permettant d’éluder les réalités gênantes ; un déni en acte qui bénéficie tout naturellement du soutien des médias dominants.

Les initiatives pour sortir de cet entre-soi socio-idéologique fossilisé ne mènent jusqu’ici qu’à la surenchère verbale et l’appel à l’annexion des « quartiers populaires » et leur « jeunesse » bien moins inhibée face à la violence. Mais dans ces zones quadrillées par le clientélisme, le communautarisme et l’extrême-droite musulmane ordinaire, tout mouvement social ne peut que s’enfoncer dans des ornières tracées depuis longtemps. Il pourrait également, en s’appuyant suur le bon sens qui y survit malgré tout, ouvrir de nouveaux possibles, à condition de se risquer à des confrontations inattendues qui exigeraient de poser d’autres perspectives que la course au consumérisme comme condition de la paix sociale. Un slogan discret place de la République à Paris semble (involontairement ?) le pointer ; « Sous les pavés, la jungle »...

Les textes réunis ci-dessous s’adressent à tous ceux qui refusent que la « question sociale » serve à entretenir la flamme du maintien du niveau de vie plutôt que de permettre une délibération libre sur tous les choix sociaux, économiques, politiques et culturels faits depuis un demi-siècle.(...)

-------------Lire l’article...

Articles les plus récents

jeudi 19 avril 2018
par  LieuxCommuns

Introduction de la brochure « Idéologies contemporaines »

Ce texte fait partie de la brochure n°22 « Idéologies contemporaines » Effondrement et permanence du politico-religieux Elle est en vente pour 3 € dans nos librairies. Les achats permettent notre auto-financement et constitue un soutien aux librairies indépendantes (vous pouvez également nous aider (...)

vendredi 13 avril 2018
par  LieuxCommuns

La philosophie comme antidote

Article paru dans Le Monde du 24 novembre.1995. Source : http://palimpsestes.fr/textes_philo... A la suite de Heidegger, nombre de ses épigones continuent à chanter l’air de la fin de la philosophie (de la métaphysique, de l’onto-logo-théo-phallocentrisme, etc.). Heidegger, du moins, voulait que la (...)

vendredi 6 avril 2018
par  LieuxCommuns

Les meilleurs serviteurs de la multiculturalie (2/2)

Textes extraits du bulletin de Guy Fargette « Le Crépuscule du XXe siècle » n°31-32, octobre 2016. La satisfaction des partisans du multiculturalisme est compréhensible devant les succès immenses, si longuement préparés, que leur idéal ne cesse de rencontrer un peu partout dans le monde occidental. Il (...)

samedi 31 mars 2018
par  LieuxCommuns

Nous aider

L’autonomie des uns commençant là où commence celle des autres, ce sont vos libres initiatives qui nous intéressent en premier lieu. Mais nous ne refusons pas les coups de mains, réguliers ou occasionnels, au-delà des discussions autour des idées que nous avançons. Cette page est consacrée à nos (...)

mercredi 28 mars 2018
par  LieuxCommuns

Parution de la brochure n°23 : « L’horizon impérial »

Ce texte fait partie de la brochure n°23 « L’horizon impérial » Sociétés chaotiques et logique d’empire Brochures Elle est en vente pour 3 € dans nos librairies. Les achats permettent notre auto-financement et constitue un soutien aux librairies indépendantes (vous pouvez également nous aider à la (...)

vendredi 23 mars 2018
par  LieuxCommuns

Sur les fondements idéologiques et les destinées politiques du revenu d’existence (4/4)

Voir la partie précédente (.../...) 2- L’instauration d’une société oligarchique La mise en place éventuelle d’un ersatz de Rente Universelle dépend d’une multitude de facteurs, dont le rythme de ralentissement de la croissance mondiale, qui est inéluctable et corrélé à l’accès aux ressources (...)