Bienvenue sur le site Lieux Communs

Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.

Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons « essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres ». Vous pouvez commencer par lire notre présentation et notre forum aux questions. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse, ou de nous écrire ici ou .

Nos dernières productions

Émission
Gilets jaunes : une révolution sans révolutionnaires ?
Décembre 2018
Intervention
Écologie et démocratie directe
Novembre 2018
Dossier thématique
Le mouvement des « gilets jaunes »
Novembre 2018
Tract
« Gilets jaunes » : la démocratie directe en germe ?
Novembre 2018
Entretien
Enseigner... la catastrophe
Septembre 2018
Recension
« La ruée vers l’Europe » de S. Smith
Août 2018
Texte
Effondrement et permanence de l’idéologie
Juillet 2018
Émission
La démocratie directe et ses lieux communs
Mai 2018
Brochure
L’horizon impérial (n° 23). Sociétés chaotiques et logique d’empire
Mars 2018
Livre
Sur les fondements idéologiques et les destinées politiques du revenu d’existence
Mars 2018

En guise d’éditorial...

Contre la Constituante

Depuis quelques années, le relatif regain d’intérêt pour la démocratie directe a en­gendré une multi­tude d’ini­tiatives, essentiellement par l’intermédiaire de sites web, de blogs, de forums ou de listes de diffusion indépen­dants des groupuscules et partis politiques. Ces individus ou collec­tifs, issus ou non du mouvement des « indi­gnés » français du printemps 2011, pourraient à l’avenir former un milieu politique fertile, à condition de rompre leur isolement réciproque pour éprouver leurs positions.
Depuis peu s’y développe un courant d’idées bien par­ticulier, gravitant autour d’une idée cen­trale : la voie vers la démocratie directe passerait par la convocation d’une assemblée Constituante composée de personnes tirées au sort parmi la population et chargées d’établir une nouvelle constitution française.
Cette approche rompt, salutairement mais sans le dire, avec de nombreux présupposés idéologiques hérit­és des mouvement politiques qui ont ravagés le XXe siècle et qui visaient, eux aussi, un changement radi­cal de so­ciété. Mais c’est, nous semble-t-il, pour retomber dans d’autre illusions. C’est donc à la discussion de celles-ci que ce texte voudrait inviter.

Le courant pro-Constituante

La nébuleuse dont il est ici question paraît large­ment s’inspirer d’Étienne Chouard. Celui-ci s’est poli­tisé et fait connaître lors du référendum pour le Traité Constitutionnel Européen de 2005. Il avait alors pré­senté un contre-argumentaire qui avait rencontré un écho important. Prenant acte de la victoire du « non », et à re­bours du vide politico-intellectuel contempo­rain, il a depuis entrepris une réflexion visant à avan­cer une alternative à l’Europe techno-bureaucratique. Cela l’a amené, de manière très cohé­rente et en décou­vrant l’histoire politique de la Grèce Antique, à cette proposition de Constituante tirée au sort, moyennant un blog prolifique (« Le plan C ». Peu-à-peu, d’autres initiatives lui ont emboîté le pas (« Le Mes­sage », « Gentils Virus », etc) ou s’en sont inspiré plus ou moins explicitement (« Vraie démocratie », « Ob­jectif dé­mocratie », « La Constituante en marche », « La démocratie », « Les citoyens constituants », etc).
Ce courant nous est proche à trois égards : d’abord, il part d’une critique du régime actuel, du mode élec­toral et du gouvernement représenta­tif, per­çus comme l’expression politique de l’oligarchie qui domine la société. Cette contestation se fait dans des termes très proches de ceux que nous employons depuis des an­nées. De même, sa référence à la Grèce Antique lui fait très clairement concevoir la démocratie directe à travers des notions ou­bliées : assemblées générales souveraines, mandats impératifs, destitution des délégués, tirage au sort, rotation des siège ou reddi­tion des comptes. Enfin, son approche détone d’avec l’encombrant héritage marxiste-léniniste qui imbibe toujours, mezzo voce, les franges gauchisantes rêvant d’un Grand Soir organisé pour porter au pouvoir quelques déten­teurs de la Vérité Historique — ou d’avec son symétrique, un spontanéisme anarchisant misant angéliquement sur le surgissement soudain de rapports sociaux harmonieux et apaisés. Ces formes de messianisme allant de pair avec le fait de re­mettre toujours à plus tard la conception d’une autre organi­sation de la société, leur refus permet donc — à nous comme au courant pro-Constituante — l’ouverture de véritables chantiers politiques.(...)
-------------Lire l’article...


Articles les plus récents

lundi 17 décembre 2018
par  LieuxCommuns

La révolte des ronds-points

Article paru dans Le Monde daté du 16-17 décembre 2018, craqué et mis en ligne ici : https://seenthis.net/messages/744345 La grande reportrice Florence Aubenas et le photographe Edouard Elias racontent cette France qui se retrouve depuis un mois sur les carrefours giratoires. Deux bâches sont (...)

vendredi 14 décembre 2018
par  LieuxCommuns

La multiculturalie et les nouvelles armes médiatiques

Textes extraits du bulletin de Guy Fargette « Le Crépuscule du XXe siècle » n°31-32, octobre 2016. La satisfaction des partisans du multiculturalisme est compréhensible devant les succès immenses, si longuement préparés, que leur idéal ne cesse de rencontrer un peu partout dans le monde occidental. Il (...)

mercredi 12 décembre 2018
par  LieuxCommuns

Gilets jaunes : une révolution sans révolutionnaires ? (2/2)

Voir la partie précédente (.../...) Sur les revendications C : Dans le discours de Gilets jaunes, il y a une chose qui nous parle à nous, libertaires, c’est la quotidienneté. Les gens parlent de leur quotidien, alors que dans la vulgate gauchiste ou partisane, c’était plutôt des directions (...)

lundi 10 décembre 2018
par  LieuxCommuns

Gilets jaunes : une révolution sans révolutionnaires ? (1/2)

Retranscription de l’émission « Offensive Sonore » consacrée au mouvement des « gilets jaunes », enregistrée le soir du mercredi 5 décembre 2018 et diffusée le vendredi 7 sur Radio Libertaire (89.4). Les quelques ajouts ont été mis entre crochets. Sommaire Présentation L’originalité de la situation (...)

vendredi 7 décembre 2018
par  LieuxCommuns

Gilets jaunes : tentations révolutionnaires et risque de chaos (2/2)

Voir la première partie (.../...) Les causes fondamentales du mouvement des « gilets jaunes » Ce mouvement trouve sa source dans la rupture d’un modus vivendi qui s’est progressivement mis en place au fil du XXe siècle, dans l’exacte mesure du recul, puis de la fin du mouvement révolutionnaire : (...)

mercredi 5 décembre 2018
par  LieuxCommuns

Gilets jaunes : tentations révolutionnaires et risque de chaos (1/2)

Il est absurde de vouloir affirmer des vérités définitives sur un mouvement en cours, une vague aussi ample, mouvante, hétéroclite et atypique que celle des « gilets jaunes ». Mais on peut essayer de dégager quelques points de repères, éléments de réflexions, sources d’inquiétudes et interrogations tout (...)