Bienvenue sur le site Lieux Communs

Nous voulons œuvrer pour une auto-transformation radicale de la société et l’instauration d’une démocratie directe capable d’établir l’égalité des revenus pour tous et de provoquer une redéfinition collective des besoins. Nous y voyons un début de solutions aux problèmes politiques, économiques et écologiques qui ravagent notre époque.
Nos positions ne sont pas des dogmes et ce site se donne pour vocation de les élaborer, de les diffuser et de les discuter. Les documents divers régulièrement publiés ici ne sont pas forcément de nous. Ils sont tous une invitation au travail de chacun, nullement des produits finis à consommer. Nous préférons «essayer d’activer en chacun ce qui ferait désirer la liberté et la fin de la domination, plutôt que de donner des leçons et des ordres». Vous pouvez commencer par lire notre déclaration et notre forum aux questions. Il est également possible de s’abonner à notre lettre d’information pour suivre nos publications et notre revue de presse.

Nos dernières productions

Texte Entretien Tract Brochure Correspondance Dossier
(In)Actualité de la démocratie directe « Il y a des affinités anthropologiques très profondes entre un gauchiste et un musulman » De l’islam à l’islamisme... Islamismes, islamophobie, islamogauchisme (n° 21 bis) Une Gauche pour Alain Soral La « campagne » électorale de 2017
Décembre 2016 Avril 2017 Janvier 2015 Août 2016 Avril 2017 Février 2017
Textes à venir...

En guise d’éditorial...

JPEG - 73.2 kb

Islamisme : concevoir l’impensable



(...)

Donner raison aux Le Pen ?

Le troisième point qui rend la situation impensable est qu’il est extrêmement difficile de rendre compte de toutes ces réalités sans avoir l’impression de donner raison aux Le Pen. Le Pen-fille, d’abord, dont les posi­tions sont aujourd’hui très édulcorées : elle a repris la défense de la laïcité, elle reprend plusieurs discours pro-intégration, etc. Mais même les propos du père, qui avait un discours inacceptable sur l’Algérie et l’im­migration, prennent, aujourd’hui, un relief très particu­lier... Or les thèses lepénistes, personne, au fond, n’y souscrit vraiment, à part une petite minorité de Fran­çais. Le nouvel électorat FN est réellement en rupture avec l’ancien pro-Algérie française ou pro-catholique des années 1980. La population ici est fondamentale­ment antiraciste, il suffit de regarder autour de soi : jusqu’au fin fond des campagnes, tout le monde a un copain, une connaissance, sinon un voisin, un com­merçant, un collègue maghrébin ou immigré, qui est largement accepté ; l’ascension sociale et hiérarchique des Maghrébins est effective, et les propos xénophobes qu’on peut entendre sont sans conséquences pratiques. Ce n’est donc qu’avec une énorme réticence qu’une partie des Français donne raison, rétrospectivement, au discours frontiste, à rebours et à reculons. Autrement dit, beaucoup de gens refusent d’affronter ces réalités parce qu’elles entérineraient immédiatement les thèses frontistes, et ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas y échapper s’y rallient finalement. C’est ce que tout le monde observe, je crois, avec plus ou moins d’effare­ment autour de soi.

Parce que, effectivement, il n’y a aucune autre grille de lecture qui permette de rendre compte de ce qui est en train de se passer – même si nous prétendons en avoir une, mais qui remet en cause pas mal de dogmes idéologiques. Là, la res­ponsabilité de la « Gauche » et de l’extrême gauche est énorme, qui ont minimisé, ridiculisé, vilipendé ce que les milieux populaires ex­primaient depuis des années parce que ça ne rentrait pas dans les cases marxisantes et tiers-mondistes : toutes les « explications » (en fait des excuses déres­ponsabilisantes) pseudo-sociolo­giques qui invoquent le colonialisme, la ségrégation, le racisme, la pauvreté ou je ne sais quoi ne tiennent pas, il suffit de se décen­trer un peu, en d’autres temps, en d’autres lieux – ou simplement de sortir de chez soi. Pour le dire très vite : si l’oppression entraînait mécaniquement le fas­cisme, nous ne serions pas là à nous réclamer du mou­vement ouvrier antimilitariste, anticlérical, coopératif, autoges­tionnaire... Alors pour ceux qui prétendent va­guement s’en réclamer, la gauche et ses gauchistes, prendre en considération ce qui se passe réellement dans les quartiers et les institutions, et le connecter avec ce qui se déroule sous d’autres climats, ce serait se dédire, se contredire, d’où la tentation de la suren­chère qu’exprime l’islamo-gauchisme. Symétrique­ment, côté musulman, c’est un peu la même chose : Le Pen ne peut pas avoir raison contre nous depuis 40 ans, donc nous ne sommes responsables de rien et même pas de notre présence sur le sol français, et Al­lah ouakbar (soit dit en passant : ça ne semble pas in­téresser grand monde, mais l’électorat immigré de Le Pen existe et s’étoffe, pas seulement chez les Asia­tiques ou les Subsahariens chrétiens, et le FN y recrute même nombre de candidats). Bref, les populations se retrouvent face à un vide intellectuel, idéologique, alors qu’elles cherchent simplement à donner sens à ce qui est en train de se dérouler sous leurs yeux et à ten­ter de se positionner pour sauvegarder ce qui peut en­core l’être. (...)

-------------Lire l’article...

Articles les plus récents

sabato 15a aprilo 2017
par  LieuxCommuns

La multiculturalie comme principe

Texte extrait du bulletin de Guy Fargette « Le Crépuscule du XXe siècle » n°31-32, octobre 2016. La satisfaction des partisans du multiculturalisme est compréhensible devant les succès immenses, si longuement préparés, que leur idéal ne cesse de rencontrer un peu partout dans le monde occidental. Il (...)

vendredo 7a aprilo 2017
par  LieuxCommuns

Une Gauche pour Alain Soral

Correspondance avec un sympathisant. [Les modifications sont signalées entre crochets et sont le fait des auteurs.] Envoyé : Le 3 avril 2016 De : Lieux Communs À : Frederic Balmont Objet : Re : Extrême-droite Bonjour Frédéric, J’ai terminé votre « Alain Soral » [Frederic Balmont, Alain Soral ou (...)

vendredo 31a marto 2017
par  LieuxCommuns

Nous aider

L’autonomie des uns commençant là où commence celle des autres, ce sont vos libres initiatives qui nous intéressent en premier lieu. Mais nous ne refusons pas les coups de mains, réguliers ou occasionnels, au-delà de la discussion des idées que nous avançons. Cette page est consacrée aux besoins (...)

vendredo 31a marto 2017
par  LieuxCommuns

Le Grand Refus d’Herbert Marcuse (3/3)

Seconde partie disponible ici (.../...) 5 – Marcuse, ombres et lumières De Marcuse, j’ai surtout retenu Éros et Civilisation. Mais c’est que dans son œuvre ultérieure, l’Inconscient n’y joue plus guère de rôle. Dans le Marxisme Soviétique, à la différence de Reich, seuls les facteurs économiques et (...)

ĵaŭdo 23a marto 2017
par  LieuxCommuns

Le Grand Refus d’Herbert Marcuse (2/3)

Première partie disponible ici (.../...) 3 – Le héros culturel de Marcuse : le fils de la Mère Quels sont les héros culturels de Marcuse ? Certes pas Prométhée, dans lequel il voit « le héros archétype du principe de rendement », ce qui, soit dit au passage, impliquerait qu’une répression sociale (...)

lundo 20a marto 2017
par  LieuxCommuns

On parle de nous...

En vrac, quelques liens vers les pages de sites qui nous ont mis en lien sans intervention de notre part, classés par période au fil de leur récolte, c’est à dire des connexions avérées. Il peut s’agir d’un lien permanent mis sur un site, d’une référence hypertexte dans un document, dans un forum, un (...)