Gilets jaunes péri-urbains et gilets jaunes du centre ville

jeudi 27 juin 2019
par  LieuxCommuns

Thèse populaire — qui vaut bien les doctorats contemporains — anonymée à la demande de l’intéressé.

Nous ne partageons pas tous les points de vue développés ici, mais on y trouvera le reprise de la distinction entre « le bistrot et le parti » telle que nous l’avions formulée en janvier.


UNIVERSITE DES VA-NU-PIEDS
DE HAUTE-NORMANDIE
Section : Rond-Point Des Vaches Rouen-Sud

Laboratoire de recherche : philosophie-anthropologie

THESE

pour obtenir l’approbation

DES GILETS JAUNES DU ROND-POINT DES VACHES

présentée et soutenue par :

Jean-Marie Le Lanno

le 22 juin 2019

DES DIFFERENCES COMPORTEMENTALES, PSYCHOLOGIQUES, SOCIOLOGIQUES, FINANCIERES... ENTRE GILETS JAUNES PERI-URBAINS ET « GILETS JAUNES » DU CENTRE VILLE A ROUEN

Première audition effectuée le mardi 18 juin en présence des Gilets Jaunes émérites Mesdames les citoyennes Elizabeth Lareycup, Corinne Romme et de Messieurs les citoyens Olivier Caméra, Emmanuel Lherbier et Denis Nord au RPDV.

Acceptation de la thèse et présentation devant l’assemblée générale du RPDV le jeudi 20 juin de la préface et du résumé final

Précision :

L’ université se nomme « université des va-nu-pieds » pour un double hommage

Le premier pour les nu-pieds de Normandie dont la révolte anti-fiscale de 1639 a été marquée, pour les esprits de l’époque, par la très cruelle répression qui s’est abattue sur les nu-pieds le 30 novembre 1639, les rouennais allaient se souvenir longtemps de la férocité du chancelier Séguier ! Les nu-pieds de l’ « armée de la souffrance » communiquaient de paroisse en paroisse à cette époque, et nous de rond-point en rond-point.

Le deuxième pour l’ université du même nom fondée par Bunker Roy en 1972 dans le Rajasthan en Inde et connue pour son autonomie énergétique, hydrique, etc... Les gens du cru font eux-mêmes l’université et parmi eux des vieilles femmes pauvres sont formées et exercées à transmettre leur savoir sur l’énergie solaire dans des villages du monde entier.

PREFACE

1

Il y a dans cette étude un parti pris de l’auteur qu’il assume. Habitant de Rouen, j’ai rejoint le RPDV ( banlieue sud à environ 15km ) le 21 novembre et j’en suis devenu un membre assidu. Lorsqu’il y eut un appel quelques semaines plus tard pour un rassemblement de « G.J » à Rouen même, place Saint-Marc, j’y suis allé avec l’espoir de participer au plus prés de chez moi à cette aventure hors du commun. Or dès le départ je me suis senti étranger à cette assemblée où nous étions deux du RPDV à venir voir, à porter la tunique d’or, la chasuble de l’espoir, les autres participants étant en civil. Belle visibilité des G.J n’est-ce-pas ? Pas d’occupation de la place ! Pas de G.J ! j’étais donc en relation avec des « soutiens » aux G.J mais pas avec des G.J , et l’erreur que nous avons commise à ce moment est de n’avoir pas explicité cette différence publiquement, ce qui allait empoisonner durablement nos relations. J’ai donc, après trois assemblées sur cette place non occupée, décidé de rester au RPDV que je n’avais pas quitté d’ailleurs.

2

Il importe de souligner les limites de cette thèse. Elle concerne Rouen et semble, d’après les divers correspondants G.J en Seine-Maritime, dans l’Eure et dans d’autres régions, se retrouver plus ou moins en partie dans le contexte des villes moyennes ou grandes ( Evreux ou Lyon par exemple ). Par contre on ne retrouve pas du tout ce fait social dans d’autres configurations. Ainsi en Vendée , les G.J des Sables d’Olonne sont en relation avec ceux de St-Gilles-Croix-de-Vie à plus de 25 km et avec ceux de La Roche-sur-Yon à 36 km., il n’y a pas de présence péri-urbaine. Donc pas de généralisation au territoire national.

3

Cette étude ne reflète pas le réel, elle est constitutive du réel et s’inscrit dans la participation active au mouvement des G.J. Les différences exposées ont pour but de rendre plus claires, plus visibles, plus honnêtes les relations. Nous soutenons les « G.J » de Rouen Centre quand ils défendent Etienne Chouard contre la propagandastaffel [1], quand ils organisent aussi des ateliers constituants et nous approuvons tout travail, intellectuel compris évidemment, qui participe au mouvement des G.J. Par contre nous soutenons que le vécu relationnel sur les ronds-points est déjà une approche du fameux « vivre ensemble » que n’expérimentent pas du tout les « G.J » du centre ville avec leurs réunions bi-hebdomadaires de deux heures. C’est parce qu’ils vivent en communautés que les indiens zapatistes du Chiapas ont pu réaliser de grands et beaux projets malgré la guerre de basse intensité qu’ils subissent. C’est aussi pour cela que nous soutenons la proposition de maisons communales citoyennes ouvertes à toutes et tous et où la vie peut s’exprimer moins durement que sur les ronds-points ( une tentative de squatt par des G.J du RPDV a hélas échoué ). Nous avons un ennemi commun redoutable, pour qui la peur ( certains parlent de terreur mais qu’ils aillent au Mexique pour comprendre la différence ) le contrôle et le mensonge sont les trois paradigmes pour gouverner. Chez les pauvres nous n’avons pas d’ennemis, seulement des adversaires, tous ceux et celles qui participent activement à la réduction des libertés et notamment à celle d’expression : les policiers, les journalopes, les artistes du showbize, les politicards... tous ceux et celles qui se soumettent aux principes du néo-libéralisme, tous ceux et celles qui apprécient l’idéal des gouvernants : être riches dans un monde de pauvres. Le reste des pauvres ? Il faut faire avec !

RESUME FINAL
G.J. du RPDV« G.J. » du Centre
Se cotoient beaucoup sur le R.P.Se cotoient quelquefois dans une salle
Portent le G.J. Ne portent jamais le G.J. (sf à l’Ada [Assemblée des assemblées] ? )
Sont dix, vingt, cinquante, cent, voire plus Sont entre dix et quinze en A.G. hebdo
Souvent debout, quelquefois assis Souvent assis, quelquefois debout
Tannés l’hiver et le printemps Pâles l’hiver et le printemps
Entendent les klaxons de soutien N’entendent rien
Se shootent au CO2 Ne se shootent pas
Paysage désolant : usines, autos, camions... Paysage désolant : commerce, foules...
Brûlent des palettes Allument le radiateur
Tiennent planches, marteaux, clous... Tiennent crayon, stylos, post it, feuilles..
Construisent cabanes, croix, fortin... Constructions abstraites, sur un tract : « pour redéfinir notre vivre ensemble »
Liberté d’expression, langage cru, rude... Langage « propre » comme télé, radio...
Tous les âges avec prédominance + de 50 ans Surtout entre 25 et 45
Diplômes : beaucoup cap, bac pro jusqu’au doctorat Surtout licence-master
Exercent tous les métiers Prof, assistant social, psycho, étudiant...
Abordent tous les sujets Discutent par thème
Peuvent être cons surtout quand ils sont bourrés Peuvent être cons sans être bourrés
Peuvent s’insulter, voire se battre Insultes bcp plus rares, ne se battent pas
Peuvent péter les plombs Peuvent être énervés , offusqués...
Priment le savoir-vivre sur les convictions religieuses et les opinions politiques Priment l’organisation, sympathie pour les degauches
Prennent le temps  : de se connaître, de faire des assemblées
(la première après plus de deux mois )
Le temps du militant : urgence ! assemblée immédiate !
Font des opérations diverses : blocages, parking gratuit... Très peu d’opérations, petite prédilection pour les manifs
Bagarres avec policiers, gendarmes, quelquefois discussions avec les mêmes Évitent bagarres et discussions avec ceux-là
Chantent de tout et à tue-tête dans les manifs Distribuent des tracts dans les manifs
Aimeraient entendre l’ « Internationale »
Plutôt que la Marseillaise
Malmènent avec raison, quelquefois à tort, les « G.J » du centre Peu présents hors des assemblées et
Quelquefois manquent d’honnêteté
Nos anciens nous avaient pourtant prévenus « ces personnes-là ne sont pas des gilets jaunes » et nous ne les avons pas crus, confondant tolérance et complaisance !

Confondant les Gilets Jaunes et les Soutiens aux Gilets Jaunes !

Remarquez, lectrice et lecteur, que les deux premiers items sont les plus importants, tous ceux qui suivent ne font que valider, confirmer les deux premiers. Si dès le début nous avions saisi et précisé cette différence et on connait l’importance du commencement dans les activités humaines nous aurions alors tous vécus beaucoup plus sereinement nos relations.

Et souvenez-vous : il y a beaucoup plus de vérités dans 24h de la vie d’un G.J des ronds-points que dans tous les discours des économistes, politiciens et philosophes.

[1[Ce n’est certainement pas le point de vue de LC : les partis-pris lamentables de l’intéressé (Cf. par exemple : Etienne Chouard ou les impasses d’une radicalité sans principes - Marianne) ne sauraient servir à occulter le soutien populaire dont le RIC qu’il promeut est l’objet. Voir Gilets jaunes : « Les gens expérimentent et ils ont raison de le faire ». Note de LC]


Commentaires