Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 28 mai 2018
par  LieuxCommuns

Cartographie de l’islamo-gauchisme en France (Version 1.1)

Cette cartographie de l’islamo-gauchisme en France (inspirée de la cartographie de « l’extrême-droite » qui discrimine malheureusement les musulmans) s’appuie sur nos travaux antérieurs consacrés à l’accointance entre la Gauche et l’islam. Une autre cartographe, complémentaire de celle-ci, et également (...)

En réponse à...

Logo de LieuxCommuns
dimanche 18 août 2019 à 15h11 - par  LieuxCommuns

A la suite d’une demande d’explication qui nous a été envoyée :

Latifa Ibn Ziaten, mère d’un des militaire tué par Mohamed Merah, est rapidement devenue une icône de la lutte contre la « radicalisation » au nom du « vivre-ensemble », au point d’être comblée de décorations diverses et variées dont la Légion d’Honneur (https://fr.wikipedia.org/wiki/Latif...) en attendant, sans doute, d’être canonisée.
Cela lui semble encore peu, au point de reprocher à la France de n’en faire pas assez pour son fils comparativement au Maroc, son pays d’origine (http://www.leparisien.fr/faits-dive...). Le portrait qu’en dresse le père d’un autre militaire tué au même moment (https://www.valeursactuelles.com/so...) décrit une bigote arriviste et intéressée chargée de vendre sa fameuse « religion de paix et d’amour ». Elle a insisté pour que le corps de son fils « mort pour la France » ne soit pas mis en présence des dépouilles de ses frères d’armes infidèles et son enterrement au Maroc sera scrupuleusement religieux, c’est-à-dire masculin, manière de rendre hommage à la prophétie d’Hassan II pour qui les marocains émigrés ne deviendraient jamais français.
Arrivée en France il y a plus de quarante ans, elle arbore toujours fièrement son voile islamique. Elle impose donc partout ce symbole du sexisme patriarcal le plus caricatural et de l’islamisation routinière des sociétés, particulièrement dans les établissements scolaires où celui-ci est interdit depuis 2004. Mohamed Sifaoui lui reprochera, à raison, de colporter ainsi l’idéologie qui a tué son fils (https://twitter.com/sifaoui/status/...). À notre connaissance, on ne l’a jamais entendu publiquement défendre le droit de sortir de l’islam, de caricaturer Mahomet, d’être homosexuel ou pousser à l’abrogation ou la condamnation des passages du Coran qui appellent au meurtre, au supplice et à la guerre contre tous les infidèles et les tièdes. Ses prêchi-prêcha exonèrent systématiquement un islam pur et infiniment mal compris par des français dont l’intolérance serait le terreau du djihadisme, dans la droite ligne idéologique des islamistes de tous les pays. C’est donc tout naturellement qu’elle s’engage aux côtés des islamistes radicaux comme le « Havre de Savoir » (https://www.facebook.com/HAVREDESAV...), association ostensiblement islamiste affiliée aux Frères Musulmans (http://www.ikhwan.whoswho/blog/arch...).
Dernièrement son fils semble avoir inventé une agression islamiste pour masquer son homosexualité (https://www.20minutes.fr/faits_dive...), jetant le doute sur les menaces qu’elle recevrait et qui lui valent depuis des années les moyens d’une protection policière qu’il était justement question de lever…
Latifa Ibn Ziaten incarne parfaitement cet islamisme populaire et patient qui s’impose en se prétendant rempart et remède contre l’islamisme guerrier alors que tout deux se nourrissent mutuellement, formant les mâchoires du piège qui nous enserre.

Ici encore, toutes ces informations sont aisément accessibles en quelques minutes de recherche.

LC

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)