L’écologie politique contre l’écologisme

Pour nous, la problématique qu’on appelle communément « écologie » se place dans la continuité politique du projet d’autonomie dont la plus grande manifestation moderne reste le mouvement ouvrier - mort à présent. Simultanément, elle oblige à repenser et réinventer les catégories héritées du passé (comme le féminisme, la décolonisation ou Mai 68), puisqu’il est question de reconsidérer le rapport entre nature et culture. C’est donc certainement le domaine dans lequel il est possible de saper radicalement les fondements de cette civilisation.

Mais à ce même titre il porte en lui le risque énorme de faire « table rase » et d’établir un nouvel ordre qui peut être bien pire que ce que l’on a connu jusqu’à maintenant - totalitarisme y compris : Ne jamais oublier que le nazisme se caractérise par une biologisation profonde du champ politique et que le terme d’ « écologie » recouvre à la fois une science et une préoccupation politique...

Il s’agit donc ici de contribuer à l’élaboration d’un discours qui affronte lucidement les multiples aspects de l’impact des activités humaines (contrôlées ou non) sur la biosphère sans les rabattre sur des idéologies passées (paléo-marxisme, citoyennisme, technophilie, ...) ou à venir (catastrophisme, primitivisme, new age,...), mythes dont la principale fonction est de feindre de tout changer pour que, en définitive, rien ne change.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 6 septembre 2022
par  LieuxCommuns

« Tous les totalitarismes prétendent se fonder sur les Lois de la nature »

Entretien écrit mené en novembre 2021, par un journaliste à partir du livre « Éléments d’écologie politique — Pour une refondation » (Libre&Solidaire, 2021), pour citation dans un ouvrage prochainement à paraître. Les notes ont été ajoutées pour la présente mise en ligne. Fondamentalement, la pensée (...)

vendredi 5 août 2022
par  LieuxCommuns

Écologie politique, effondrement et écocratie

Début du chapitre V du livre « Éléments d’écologie politique. Pour une refondation » (Libres&Solidaires, 2021), pp. 153 —165. Présentation et liens disponibles ici (...) V – Politiques de la nature et totalitarisme Ce n’est qu’ici, après avoir vu tant de notions, brassé tant d’idées, évoqué tant (...)

vendredi 25 février 2022
par  LieuxCommuns

L’écologie politique contre l’écologisme

Tribune publiée le 29 janvier dans « Front Populaire » en ligne. Les liens hypertextes supprimés lors de l’édition ont été restaurés. Les saillies de Sandrine Rousseau provoquent régulièrement incrédulité, consternation ou hilarité, au point que l’on s’est réjoui de voir promu l’insipide Yannick Jadot (...)

samedi 29 mai 2021
par  LieuxCommuns

« Le discours de l’écologie (dé)coloniale est une arnaque totale » (2/2)

Voir la partie précédente (.../...) Déconnexion d’avec le peuple et sa nature Quentin : Tu as raison Rimso, la campagne est presque complètement industrialisée, mais il reste malgré tout un peu plus d’un demi million d’agriculteurs aujourd’hui et il y en a encore beaucoup qui tentent d’en faire une (...)

vendredi 14 mai 2021
par  LieuxCommuns

« Le discours de l’écologie (dé)coloniale est une arnaque totale » (1/2)

Retranscription de l’émission Offensive Sonore enregistrée le 21 avril et diffusée les 14 et 28 mai 2021 sur Radio Libertaire. Les modifications importantes ont été placées entre crochets. Pour pallier à la Novlang contemporaine, les termes « décolonial » et « indigéniste » ont été retranscrits en « (...)

jeudi 12 novembre 2020
par  LieuxCommuns

Un conflit universel avec la nature

Extrait du chap. 11, « Terre des hommes » du livre de J. - P. Deléage « Une histoire de l’écologie », Seuil 1991, pp. 145 – 259, renommé par nous. Considéré sous l’angle de son histoire, le domaine de l’éco­logie scientifique s’est progressivement élargi de l’étude natu­raliste d’écosystèmes particuliers à (...)

vendredi 28 août 2020
par  LieuxCommuns

Écologie et anthropocentrisme (2/2)

Voir la première partie (.../...) Anthropocentrisme et destruction de l’environnement Il est temps d’en venir à la seconde des questions initiale­ment posées : l’anthropocentrisme est-il en tant que tel res­ponsable de la destruction de l’environnement ? Pour pouvoir répondre de façon positive à (...)

jeudi 20 août 2020
par  LieuxCommuns

Écologie et anthropocentrisme (1/2)

Postface du recueil Les sentiments de la nature, Dominique Bourg (dir.), Éd. La Découverte, 1993 (titre initial : « Modernité et nature »). Sur un sujet aussi passionnel que les relations de l’homme à la nature, les préjugés en tous genres abondent. La qualité du débat écologique ne s’en trouve pas (...)

vendredi 14 février 2020
par  LieuxCommuns

Climat : la longue marche ?

Cette page contient une erreur : - Un bloc bloc_gris2 a une balise de début [bloc_gris2] mais il lui manque une balise de fin [/bloc_gris2] Ce texte fait partie de la brochure n°26 : « Écologie, pandémie & démocratie directe » L’écologie politique dans la crise mondiale — première partie (...)

mardi 22 octobre 2019
par  LieuxCommuns

La nature du citadin

Passage du livre de François Terrasson « La peur de la nature », Sang de la Terre, 2007, pp. 147-154. Dans un contexte général où le naturel artificiel est roi, promenons-nous maintenant un peu dans les esprits, les comportements, les idées et les lieux. Notre premier cobaye sera l’habitant des (...)

mardi 22 avril 2014
par  LieuxCommuns

Cet âge d’or qui jamais n’exista (2/2)

Voir la première partie (.../...) Les Polynésiens n’ont évidemment pas été les seuls êtres humains à avoir provoqué l’extermination d’espèces animales à l’époque préindustrielle. Pour nous en convaincre, sautons maintenant de près d’un demi-tour de globe en direction de l’île qui occupe la quatrième place (...)

lundi 14 avril 2014
par  LieuxCommuns

Cet âge d’or qui jamais n’exista (1/2)

Texte extrait du livre de Diamond Jared, « Le troisième chimpanzé : Essai sur l’évolution et l’avenir de l’animal humain », Gallimard 2000, p 361 - 394, Introduction à la partie « L’inversion brutale de notre essor » et chapitre 17 « Cet âge d’or qui jamais n’exista ». Notre espèce est désormais au (...)

lundi 9 juillet 2012
par  LieuxCommuns

Survivre au désastre et se préparer au pire

Bertrand Vidal, « Survivre au désastre et se préparer au pire », Les cahiers psychologie politique (En ligne), numéro 20 Résumé Dans cet article, nous essayerons de comprendre le mouvement « survivaliste » à travers un paradoxe : bien que notre société soit de plus en plus sûre, que nous soyons de (...)

jeudi 31 mai 2012
par  LieuxCommuns

Veganisme et idéologie du Pathos

Marianne Celka, « Veganisme et idéologie du Pathos », Les cahiers psychologie politique (En ligne), numéro 20 De nombreux penseurs ont mis en exergue le fait que la compassion que l’homme éprouve à l’égard des bêtes ne peut qu’enrichir la nature humaine. Jean-Jacques Rousseau, Emmanuel Kant et bien (...)

samedi 4 septembre 2010
par  LieuxCommuns

Romantisme et écologie

Texte extrait de la revue « Écologie politique », n°3-4, Automne 1992 ROMANTISME ET ÉCOLOGIE (1) par Pierre Alphandéry L’écologie est probablement, parmi les mouvements sociaux, celui qui a porté le plus loin la critique romantique de la modernité, par sa mise en question du progrès économique et (...)

dimanche 17 janvier 2010
par  LieuxCommuns

Le capitalisme à un tournant

Source : http://refractions.plusloin.org/spi... Premiers paragraphes de l’article : Si tu veux sauver un arbre, mange un castor ! Hong Kong pue. Voilà l’information que l’on peut tirer de la dernière offensive publicitaire de Singapour visant à détrôner l’île chinoise comme place financière (...)

mardi 29 décembre 2009
par  LieuxCommuns

L’accaparement international des terres

Source : http://www.affaires-strategiques.in... Le land grabbing : une pratique d’une nouvelle ampleur 14 décembre Par Christelle Doudies, assistante de recherche à l’IRIS, doctorante en droit international à l’UPMF de Grenoble La ruée vers les terres agricoles, une des manifestations de la (...)

dimanche 29 novembre 2009
par  LieuxCommuns

La Décroissance est-elle réactionnaire ?

Source : http://www.journaldumauss.net/spip.... La Décroissance est-elle réactionnaire ? Jean-Louis Prat Note préliminaire : un livre dangereux Le texte qui va suivre est celui d’une intervention que j’ai faite le 19 avril 2008 lors d’un colloque organisé à l’abbaye de Sant Miquel de (...)

lundi 12 octobre 2009
par  LieuxCommuns

L’écologie politique entre expertocratie et autolimitation

Article d’André Gorz paru dans la revue « Actuel Marx », 2nd semestre 1992, n°12, Repris dans « Ecologica », Galilée, 2008 L’écologie politique entre expertocratie et autolimitation André Gorz À Dick Howard Selon qu’elle est scientifique ou politique, l’écologie recouvre deux démarches distinctes (...)

dimanche 27 septembre 2009
par  LieuxCommuns

Contre le totalitarisme de l’écologisme politique

Source : http://www.decroissance.info/Lire-B... Lire Bernard Charbonneau. La décroissance contre le totalitarisme de l’écologisme politique. le vendredi 6 avril 2007 par Clément Homs « La protection de la nature suppose un minimum d’organisation, mais celle-ci étant l’antithèse de la nature, (...)