Dossier thématique : les attentats de Paris de janvier 2015

Après les attentats parisiens : Quelques textes destinés à l’intelligence de la situation
lundi 26 janvier 2015
par  LieuxCommuns

Les attentats de Paris ont effrayé et de par la nature de la cible de certains d’entre eux, les dessinateurs de « Charlie Hebdo », provoquent des ondes de choc susceptibles de changer la situation inextricable dans laquelle nous sommes plongés depuis trente ans.

  • La réaction populaire a été d’une ampleur jamais vue. Les multiples manifestations se sont déroulées hors de tout carcans organisationnels, même si les appareils politiques ont tentés de s’y greffer. Les formes élémentaires qu’elles ont prises révèlent l’état squelettique d’un corps social atomisé et de son imaginaire atrophié par des décennies d’apathie, mais indiquent aussi l’authenticité des motivations. Ce réveil ne se veut pas sans suite, et c’est bien entendu l’État et ses appendices qui, pour l’instant, sont investis de la capacité d’agir. Mais rien ne dit que face à l’impuissance de celui-ci à inverser les tendances en cours, les différentes composantes qui constituent la société française en resteront là.
  • Le petit cercle politico-médiatique peine à répondre aux questions qui s’imposent à tous. Depuis le 7 janvier, les discours officiels lénifiants qui tenaient le devant de la scène sont discrètement battus en brèche et les paroles jusqu’ici inaudibles percent étrangement à travers les organes de presse les plus officiels. Première victime, le dogme islamo-gauchiste soft, qui vacille sans parvenir à retrouver une stabilité. Ce sont ses fondamentaux qui volent en éclats : la culture de la victimisation, de la repentance, le relativisme intégral, le mépris absolu des classes populaires, le déni des réalités gênantes. Comme toute idéologie achevée, il restera imperméable à l’épreuve de la réalité, mais la surenchère que mèneront ses porteurs les plus illuminés risque d’accélérer la désertion discrète de nombre de ses sympathisants. Peut-être le milieu musulman suivra-t-il la même évolution...
  • De multiples interrogations surgissent, dont les réponses n’existent pas encore. Les domaines jusqu’ici réservés aux bien-pensants deviennent des chantiers où tout est à (re)penser. La petite chanson frontiste bénéficiera sans aucun doute d’une large audience, alors même qu’une grande majorité de son électorat ne se retrouve ni dans son histoire, ni dans ses thèses ni dans ses perspectives mais entend dans son discours des éléments de vérités longtemps occultés. Pour ceux qui pensent qu’il est encore possible de rendre compte de notre réalité politique, sociale et culturelle en visant l’émancipation individuelle et collective, la liberté et l’égalité, l’enjeu est de parvenir à reprendre tout le domaine du pensable délaissé par le politiquement correct et laminé par les tendances xénophobes.

Puissent ces quelques textes les y aider.


L’affaire des caricatures : plus grave que le 11 septembre 2001

De l’islam à l’islamisme : établir une ligne de partage

Islamisme : concevoir l’impensable

  • Sur l’islamisme comme idéologie totalitaire :

Ce que nous appelons extrême droite

Exposé sur l’islamisme

  • Sur le lien entre la culture arabe contemporaine et l’islamisme :

Nous, immigrés arabes, face à nos choix politiques

Orientalisme et crise de la culture arabe contemporaine

Faut-il confondre « choc » et « conflit » de civilisations ?

Renaissance d’un impérialisme archaïque

Les légions du crépuscule se sont levées

Réflexions sur les passions fanatiques, le statut du sujet et son évolution dans le monde contemporain

Les racines psychiques et sociales de la haine

  • Sur les difficultés de la mentalité arabo-musulmane :

Entre le vide occidental et le mythe arabe

L’identité folle

Des jeunes qui se demandent pourquoi ils sont nés en France

Islam et modernité

La fable de la mixité urbaine

Revendications égalitaires et revendications communautaires : une opposition radicale ?

La clôture (religieuse)

Contribution à l’impiété

Les racines culturelles du sous-développement intellectuel arabe

Grèce : L’impasse anthropologique (aisément transférable au cas arabo-musulman...)

  • Sur l’islamo-gauchisme :

A propos de l’islamisme...

Voir la revue de presse consacrée

Islamisme, islamophobie, islamo-gauchisme (2/3)

Les élections tunisiennes entre l’oligarchie et l’islamo-gauchisme

La confusion occidentale

La motivation actuelle du stalino-gauchisme et des “bien-pensants”

Le déni des cultures

Notes de lecture sur « Orient-Occident. La Fracture imaginaire, Notes de lecture de Georges Corm

La notion de crise politique et les modalités de son déni dans les mouvements contestataires et révolutionnaires

  • Sur la prétendue « droitisation » de la population française :

Quand le Front national prospère sur l’aveuglement d’une gauche bien-pensante

« Au fond, la gauche pense que les électeurs du FN sont stupides »

Derrière la mondialisation heureuse

Ecoutons la colère de la France d’à côté

Élections françaises 2012 : L’oligarchie à visage humain

L’insupportable lucidité de Taguieff

  • Sur l’insignifiance des cultures contemporaines :

Malaise dans l’identité

Post-scriptum sur l’identité nationale

« La manifestation devant l’ambassade des États-Unis n’était pas le fait de salafistes »

Merah, « un monstre issu de la maladie de l’islam »

La Caillera et son intégration

L’inventaire de l’irréparable

  • Sur les enjeux actuels et les perspectives possibles :

Les déshérités

Entrée en période troublée

Préliminaire à toute réflexion sur les troubles en cours et a venir


Commentaires