Dossier thématique : Le mouvement « Nuit Debout » & contre la réforme du code du travail

samedi 16 avril 2016
par  LieuxCommuns

Le mouvement contre la « loi El Khomri » ne peut qu’être dans le prolongement des précédents mouvements sociaux. Il ne peut qu’en répéter les impasses, que les mobilisations d’octobre 2010 contre la réforme des retraites avaient exacerbées. Nous écrivions alors qu’il s’agissait du dernier mouvement d’un cycle commencé en 1995 qui s’est finalement avéré incapable de seulement freiner la régression sociale historique, et, a fortiori, d’intégrer les enjeux de la nouvelle ère qui s’ouvrait : impossibilité de maintenir une croissance infinie, morcellement de la société en lobbys, clivages profonds au sein des milieux populaires, etc.

C’est ainsi que l’on peut comprendre l’émergence parallèle d’une dynamique d’occupation des places publiques. Elle s’alimente à diverses sources récentes , comme les « indignés » grecs, espagnols, américains ou français de 2011, ou les « veilleurs » contre le « mariage pour tous » de 2013. Mais, situé de fait dans le sillage des « coordinations » ou des « comités de lutte » para-syndicaux, la forme assemblée générale s’y trouve investie par les discours militants et gauchistes convenus et irréels et la démagogie multi-facette qu’ils impliquent, trouvant dans les jeunes recrues l’amnésie nécessaire à leur prolifération. On retrouve donc, multipliés, les mythes permettant d’éluder les réalités gênantes ; un déni en acte qui bénéficie tout naturellement du soutien des médias dominants.

Les initiatives pour sortir de cet entre-soi socio-idéologique fossilisé ne mènent jusqu’ici qu’à la surenchère verbale et l’appel à l’annexion des « quartiers populaires » et leur « jeunesse » bien moins inhibée face à la violence. Mais dans ces zones quadrillées par le clientélisme, le communautarisme et l’extrême-droite musulmane ordinaire, tout mouvement social ne peut que s’enfoncer dans des ornières tracées depuis longtemps. Il pourrait également, en s’appuyant suur le bon sens qui y survit malgré tout, ouvrir de nouveaux possibles, à condition de se risquer à des confrontations inattendues qui exigeraient de poser d’autres perspectives que la course au consumérisme comme condition de la paix sociale. Un slogan discret place de la République à Paris semble (involontairement ?) le pointer ; « Sous les pavés, la jungle »...

Les textes réunis ci-dessous s’adressent à tous ceux qui refusent que la « question sociale » serve à entretenir la flamme du maintien du niveau de vie plutôt que de permettre une délibération libre sur tous les choix sociaux, économiques, politiques et culturels faits depuis un demi-siècle.

(15 avril 2016)


  • Sur les assemblées générales

Comment manipuler une assemblée générale (circulaire)

Pour des assemblées générales autonomes (tract)

Assemblées générales : apprendre le pouvoir (compte-rendu)

Assemblées générales de Syntagma : structure et fonctionnement (description)

Les assemblées générales, école de démocratie ou terrain de jeux pour managers en herbe ? (article)

L’antidémocratisme (article)

Principes du verbalisme « radical » (article)

  • Perspectives des mouvements sociaux

Sur les « convergences de luttes » (lettre)

Perspective des mouvements sociaux (compte-rendu)

Mouvement social : Pistes & réflexions (lettre)

Généraliser les occupations (tract)

Penser le passage du social au politique (article)

  • Pour un bilan des mouvements précédents
  • Les « indignés » du printemps 2011 :
  • Octobre 2010 contre la réforme des retraites :
  • Mouvements étudiants de 2009 et 2007 contre la LMD et la LRU :
  • Contre le CPE en 2006 :
  • Décembre 1986 :
  • Les années 60 :
  • Sur l’organisation politique

Vers des coordinations démocratiques ? (lettre)

Questions au MAS... (lettre)

Les tendances oligarchiques de l’organisation (livre)

Organisation militante et autonomie (article)

Notes sur l’organisation des collectifs démocratiques (article)

  • Pour la démocratie directe

Déclaration fédérative des collectifs pour la démocratie directe (déclaration)

A quoi ressemblerait une société fonctionnant en démocratie directe ? (compte-rendu)

La démocratie directe : projet, principes et adversaires (compte-rendu)

Ce que pourrait être une société démocratique (article)

  • Réflexions sur le contexte général

Préface de C. Castoriadis au livre « Les coordinations », de J.-M. Denis

Crise économique et transformation sociale (tract)

Sur la dynamique des mouvements actuels (compte-rendu)

Les déshérités (article)

Le « Cauchemar de Don Quichotte », une discussion symptomatique de la régression historique (article)

Entrée en période troublée (article)


Commentaires

Navigation

Problème technique : les envois des « lettres d’information » (dernières publications et revues de presse) sont provisoirement impossibles. Toutes nos équipes sont à pied d’œuvre...