Narodetzki J.-F.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 30 septembre 2015
par  LieuxCommuns

Transmission traumatique ? (2/2)

(.../...) Voir la première partie Deuil et identification Le deuil est impossible, infaisable parce qu’il achèverait le travail des assassins. Infaisable, aussi et surtout, parce que l’identification aux morts l’interdit et que cette identification est constamment entretenue, perfusée, par le (...)

mercredi 23 septembre 2015
par  LieuxCommuns

Transmission traumatique ? (1/2)

Hommage à Jean-Franklin... Le texte qu’on va lire est, pour sa majeure partie, la retranscription d’un séminaire tenu en 1993-1994 à l’hôpital Kosevo de Sarajevo. Narodetzki Jean-Franklin, « Transmission traumatique ? », Le Coq-héron 1/2008 (n° 192) , p. 131-151 URL : (...)

mercredi 18 février 2015
par  LieuxCommuns

Mai 68 raconté aux enfants (2/2)

Voir la première partie (.../...) 3. Nature et spécificités du mouvement. a) Politique et antipolitique. On ne comprend rien à 68 tant que l’on passe à côté de l’articulation dynamique de ces deux pôles. Politique, le mouvement le fut éminem­ment si le mot évoque les modalités d’organisa­tion d’une (...)

vendredi 13 février 2015
par  LieuxCommuns

Mai 68 raconté aux enfants (1/2)

Article de Jean-Franklin Narot-Narodetzki publié dans la revue Le Débat n°51, septembre-octobre 1988. A Jean-Franklin... Qui entreprend de se référer à mai-juin 68 sans sacrifier pour cela à l’un des tropes de l’annulation rétroactive ou de la défiguration s’expose aujourd’hui au chantage (« (...)

mercredi 18 janvier 2012
par  LieuxCommuns

La destruction de la Bosnie (2/2)

Voir la première partie (.../...) Les trop brèves notations qui précèdent ne permettent pas d’expliquer pourquoi ce phénomène qu’on a, en une acception très lâche du mot, qualifié de “ mouvement ”, n’a jamais pu devenir mieux qu’une nébuleuse de volontés faibles et de pratiques inconsistantes. Dans un (...)

samedi 14 janvier 2012
par  LieuxCommuns

La destruction de la Bosnie (1/2)

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 27 février 2011
par  LieuxCommuns

Pour une psychopathologie historique

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

mercredi 24 novembre 2010
par  LieuxCommuns

La thèse du narcissisme

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 24 octobre 2010
par  LieuxCommuns

Au nom de la loi - Le social colleté par le lacanisme

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 26 septembre 2010
par  LieuxCommuns

Le sujet de la méconnaissance

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 11 juillet 2010
par  LieuxCommuns

Préface à « Mai 68 à l’usage des moins de vingt ans » de G. Guégan

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

jeudi 11 février 2010
par  LieuxCommuns

Les lavandières du parlement

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 10 janvier 2010
par  LieuxCommuns

La guerre française contre la Bosnie

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

mardi 29 décembre 2009
par  LieuxCommuns

Mai 68 : Notes contre la commémoration

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 15 novembre 2009
par  LieuxCommuns

Notes sur les impasses rationalistes de l’imaginaire révolutionnaire

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)

dimanche 6 septembre 2009
par  LieuxCommuns

Repenser la psyché

Nous venons de perdre un camarade, un copain, un ami. Jean-Franklin est mort vendredi 22 août 2014, et tout s’est assombri. Notre travail ne serait pas le même sans ses critiques, ses désaccords, ses encouragements continus, son inextinguible rage contre l’injustice et la bêtise, ses appels à ne (...)