L’écologie, l’écologisme et le primitivisme

Pour nous, la problématique qu’on appelle communément «écologie» se place dans la continuité politique du projet d’autonomie dont la plus grande manifestation moderne reste le mouvement ouvrier - mort à présent. Simultanément, elle oblige à repenser et réinventer les catégories héritées du passé (comme le féminisme, la décolonisation ou Mai 68), puisqu’il est question de reconsidérer le rapport entre nature et culture. C’est donc certainement le domaine dans lequel il est possible de saper radicalement les fondements de cette civilisation.

Mais à ce même titre il porte en lui le risque énorme de faire «table rase» et d’établir un nouvel ordre qui peut être bien pire que ce que l’on a connu jusqu’à maintenant - totalitarisme y compris : Ne jamais oublier que le nazisme se caractérise par une biologisation profonde du champ politique et que le terme d’ «écologie» recouvre à la fois une science et une préoccupation politique...

Il s’agit donc ici de contribuer à l’élaboration d’un discours qui affronte lucidement les multiples aspects de l’impact des activités humaines (contrôlées ou non) sur la biosphère sans les rabattre sur des idéologies passées (paléo-marxisme, citoyennisme, technophilie, ...) ou à venir (catastrophisme, primitivisme, new age,...), mythes dont la principale fonction est de feindre de tout changer pour que, en définitive, rien ne change.


Articles publiés dans cette rubrique

mardo 22a aprilo 2014
par  LieuxCommuns

Cet âge d’or qui jamais n’exista (2/2)

Voir la première partie (.../...) Les Polynésiens n’ont évidemment pas été les seuls êtres humains à avoir provoqué l’extermination d’espèces animales à l’époque préindustrielle. Pour nous en convaincre, sautons maintenant de près d’un demi-tour de globe en direction de l’île qui occupe la quatrième place (...)

lundo 14a aprilo 2014
par  LieuxCommuns

Cet âge d’or qui jamais n’exista (1/2)

Texte extrait du livre de Diamond Jared, « Le troisième chimpanzé : Essai sur l’évolution et l’avenir de l’animal humain », Gallimard 2000, p 361 - 394, Introduction à la partie « L’inversion brutale de notre essor » et chapitre 17 « Cet âge d’or qui jamais n’exista ». Notre espèce est désormais au pinacle de (...)

lundo 9a julio 2012
par  LieuxCommuns

Survivre au désastre et se préparer au pire

Bertrand Vidal, « Survivre au désastre et se préparer au pire », Les cahiers psychologie politique (En ligne), numéro 20 Résumé Dans cet article, nous essayerons de comprendre le mouvement « survivaliste » à travers un paradoxe : bien que notre société soit de plus en plus sûre, que nous soyons de (...)

ĵaŭdo 31a majo 2012
par  LieuxCommuns

Veganisme et idéologie du Pathos

Marianne Celka, « Veganisme et idéologie du Pathos », Les cahiers psychologie politique (En ligne), numéro 20 De nombreux penseurs ont mis en exergue le fait que la compassion que l’homme éprouve à l’égard des bêtes ne peut qu’enrichir la nature humaine. Jean-Jacques Rousseau, Emmanuel Kant et bien (...)

sabato 4a septembro 2010
par  LieuxCommuns

Romantisme et écologie

Texte extrait de la revue « Écologie politique », n°3-4, Automne 1992 ROMANTISME ET ÉCOLOGIE (1) par Pierre Alphandéry L’écologie est probablement, parmi les mouvements sociaux, celui qui a porté le plus loin la critique romantique de la modernité, par sa mise en question du progrès économique et (...)

dimanĉo 17a januaro 2010
par  LieuxCommuns

Le capitalisme à un tournant

Source : http://refractions.plusloin.org/spi... Premiers paragraphes de l’article : Si tu veux sauver un arbre, mange un castor ! Hong Kong pue. Voilà l’information que l’on peut tirer de la dernière offensive publicitaire de Singapour visant à détrôner l’île chinoise comme place financière (...)

mardo 29a decembro 2009
par  LieuxCommuns

L’accaparement international des terres

Source : http://www.affaires-strategiques.in... Le land grabbing : une pratique d’une nouvelle ampleur 14 décembre Par Christelle Doudies, assistante de recherche à l’IRIS, doctorante en droit international à l’UPMF de Grenoble La ruée vers les terres agricoles, une des manifestations de la crise (...)

dimanĉo 29a novembro 2009
par  LieuxCommuns

La Décroissance est-elle réactionnaire ?

Source : http://www.journaldumauss.net/spip.... La Décroissance est-elle réactionnaire ? Jean-Louis Prat Note préliminaire : un livre dangereux Le texte qui va suivre est celui d’une intervention que j’ai faite le 19 avril 2008 lors d’un colloque organisé à l’abbaye de Sant Miquel de (...)

lundo 12a oktobro 2009
par  LieuxCommuns

L’écologie politique entre expertocratie et autolimitation

Article d’André Gorz paru dans la revue « Actuel Marx », 2nd semestre 1992, n°12, Repris dans « Ecologica », Galilée, 2008 L’écologie politique entre expertocratie et autolimitation André Gorz À Dick Howard Selon qu’elle est scientifique ou politique, l’écologie recouvre deux démarches distinctes quoique (...)

dimanĉo 27a septembro 2009
par  LieuxCommuns

Contre le totalitarisme de l’écologisme politique

Source : http://www.decroissance.info/Lire-B... Lire Bernard Charbonneau. La décroissance contre le totalitarisme de l’écologisme politique. le vendredi 6 avril 2007 par Clément Homs « La protection de la nature suppose un minimum d’organisation, mais celle-ci étant l’antithèse de la nature, (...)

sabato 19a septembro 2009
par  LieuxCommuns

François Partant et la décroissance

Source : http://www.decroissance.info/La-dec.... Une version encore retouchée de ce texte est paru dans le bulletin n°7 (décembre 2006) de Notes & Morceaux Choisis, bulletin critique des sciences, des technologies et de la société industrielle - 52, rue Damrémont - 75018 Paris « François (...)

merkredo 10a junio 2009
par  LieuxCommuns

La confusion primitive

John Zerzan et la confusion primitive Alain C. I - La préhistoire manipulée II - Aux sources de l’aliénation : un mixage idéologique III- Le communisme ne peut pas être « primitif » Les éditions l’Insomniaque on fait paraître récemment deux recueils des articles de J. Zerzan : Futur Primitif, en (...)

merkredo 10a junio 2009
par  LieuxCommuns

Pourquoi les primitivistes me rendent nerveux

Un article pas inintéressant... De l’intérêt d’apprécier à leur juste valeur les idées primitivistes Le texte de Lawrence Jarach “ Pourquoi les primitivistes me rendent nerveux ”, est paru dans le numéro 52 de la revue “ Anarchy ”, au printemps 2002. Si je l’ai traduit, ce n’est pas seulement pour faire (...)

dimanĉo 15a julio 2007

De l’écologie à l’autonomie : Débat entre Cornelius Castoriadis et Dany Cohn-Bendit

Ce débat a donné lieu au livre : « De l’écologie à l’autonomie », Seuil, 1980. Le débat se découpe en trois parties, qui font l’objet de trois séquences audio : 1. Intervention de Cornelius Castoriadis (Voir ci-dessous sa retranscription) 2. Intervention de Daniel Cohn-Bendit 3. Débat et (...)

Problème technique : les envois des «lettres d’information» (dernières publications et revues de presse) sont provisoirement impossibles. Toutes nos équipes sont à pied d’œuvre...